Nectar divin

Laval, 2012

Il faut un brin de patience pour arriver à capturer la bête ailée sis sur le coussin floral. L’admirer, c’est pour plus tard, quand elle aura été butiner son butin plus loin encore.

© Tous droits réservés - Patrice Landry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − cinq =