Balle perdue

Le coup est parti trop vite. Néonard a regardé le gun et il a fait ‘oups!’

Chline est tombé à la renverse en faisant ‘ouf’ et elle est resté là a souffler comme une vieille locomotive. De sa bouche sortait des nuages bleus. C’était encore frète dehors et comme les fenêtres étaient ouvertes, le frète s’était installé, comme Néonard l’avait fait la semaine d’avant.

Néonard s’est excusé. Il a déposé le gun et il s’est essuyé les mains sur sa salopette. Il cherchait à sortir de la pièce avant que la police ne vienne l’arrêter.

« Bon, bin, je crois que je vas y aller à c’t’heure, si ça te dérange pas… » dit-il en se penchant sur Chline qui soufflait encore, les deux mains sur son ventre.

« Décrisse, maudit malade mental! » arriva-t-elle à articuler entre deux souffles.

Néonard toussota et chercha des yeux le rouge du sang qui ne semblait pas suinter de l’endroit où la balle était entrée.

Chline arrêta de souffler et resta là, les yeux grands ouverts, le regard fixé sur lui.

« Bon, bien, je vas partir pour vrai… »

Il ramassa son sac à dos et son paquet de cigarette. Il se pencha sur le sac à main de Chline, dans l’espoir d’y trouver des sous mais la Chline était plus intelligente que lui et avait connu d’autres amants plus coriaces et voraces. Il se dirigea vers la porte et entendit un déclic.

La voix de Chline le surprit: « La première balle était à blanc. La deuxième pas tout à fait. »

Et elle tira. Néonard, sans trop savoir pourquoi, avait déjà commencé à se lancer de côté et tomba sur la commode. La balle siffla près de son oreille et traversa la porte. On entendit un ‘ouf’ puis le bruit d’un corps s’effondrant sur le palier.

« Mélouin! » hurla Chline en lâchant son arme. Elle ouvrit la porte et se coucha contre son nouvel ami en pleurant.

Néonard s’excusa d’avoir brisé le meuble, enjamba le couple à moitié vivant et descendit les marches en sifflotant l’hymne national de la Belgique.

Il songea: « La vie de ville est un vrai vaudeville… » et cracha par terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.