Archives pour la catégorie Roman

Grandes histoires généralement divisées en chapitres qui n’en finissent plus d’être longs. Je vous en offre des extraits.

Le déclencheur

pub1Marc-Alain Vaillancourt, mieux connu sous le nom de « Malvé, le Magnifique », est un voleur à la tire. Il est connu de tous les corps policiers du Québec depuis deux décennies. Après avoir sévi à Québec, au Saguenay, à Hull, à Sherbrooke et à Gaspé, il vient d’arriver à Montréal avec la ferme intention d’y faire fortune une fois pour toutes.

Profitant d’une manifestation monstre où des milliers de personnes marchent contre le terrorisme dans le monde, il repère soigneusement ses victimes, dérobant surtout des portes-monnaies et des cellulaires.

Lorsqu’il s’empare du cellulaire d’un étrange individu attablé au bistro St-Lau, il ne sait pas du tout qu’il tient dans sa main ce qui provoquera l’acte terroriste plus important de toute l’histoire du Québec et du Canada.

Le reste de sa vie appartiendra à l’histoire.

Lisez l’intégralité du roman sur WattPad (gratuit pour un temps limité) ou utilisez l’accès ci-dessous :

L’armoire du passé (Les failles du temps, volume 1)

Trois adolescents entrent par effraction dans une demeure à l’abandon. L’arrivée imprévue d’un visiteur les poussent à se réfugier dans le grenier où une grande armoire leur sert de cachette. Une surprise de taille les attend lorsqu’ils en ressortent. Se pourrait-il qu’ils aient passé à travers une faille du temps?

Lisez l’intégralité du roman sur Wattpad (gratuit pour un temps limité)

Womandroid

BOOK ONE: MISS MARSHALL

1_Kill the monster

“Can I ask you one question?” she said while looking at the barrel of the gun pointing to her forehead.

Charles blinked, which meant neither yes nor no.

“Why do you want to kill me?” she asked, smiling a little wider than the minute before.

It looked like the fear in her eyes had completed disappeared, probably because Charles had not pressed the trigger yet.

Melissa Marshall was 25 years old. At least, that’s what was stated on her driver’s license. She was a medium height brunette, with a silhouette of a top-model although her bosom was larger than the aesthetics would recommend. She was not tall but her long straight hair made her look as if she was. She enjoyed her job at the bank, behind the counter, smiling to her favorite clients. She had the eyes of a woman in control, scanning you from head to toes, smiling like there was no tomorrow.

When she got out of her car, that Thursday night, after a long shift (the automatic cash teller broke during the afternoon), she felt exhausted and needed a bath and a glass of white wine, not especially in this order. She wanted to relax and finish that book she bought at the airport, after a quick travel to see her mother in Portland, a month before. She press the locking button on the remote and heard the reassuring beep-beep when she saw a moving shadow on her right. As she was turning to have a better look, the man was already beside her, pointing a gun to her face.

“Who said I want to kill you, lady?” Charles responded, blinking again.

“I have never met a burglar so well dressed before. Therefore, I assume that you are a killer, hired by someone, to get rid of me.”

Mortelle éternité

(Note: le texte qui suit est un plan-brouillon pour l’écriture d’un roman que je prévois commettre entre le 1er et 30 novembre prochain sur www.nanowrimo.org – inscrivez-vous dès maintenant!)

Le 1er : Joe se réveille à cinq heures vingt-six du matin. Il déjeune et part au travail. En route, il reçoit un appel sur son cell. Il fait une mauvaise manoeuvre et un camion frappe sa voiture et le malheureux n’a pas de chance: il meurt sur le coup.

Le 2 : Joe se réveille à cinq heures vingt-neuf du matin. Il pense qu’il a rêvé sa mort et pourtant il est bien vivant. Il prend une douche, se rase et entre dans sa voiture. En chemin, son cell sonne. Il exécute un mouvement pour répondre mais hésite un instant. À sa droite, un camion le coupe. Il a juste le temps de l’éviter. Il laisse le cell sonner. Il arrive au bureau. Le patron veut lui parler de toute urgence pour discuter d’un dossier sur lequel il a travaillé. Ce dernier l’engueule et Joe ressent des douleurs à la poitrine. C’est la crise cardiaque. Il meurt avant que les secours n’arrivent.

Poursuivre la lecture