Mauvaise nouvelle

Monsieur Armand attendait dans le bureau du Docteur Bernier. Ce dernier examinait la femme du vieil homme depuis une dizaine de minutes. Il faisait très chaud et il y avait ici une drôle d’odeur, comme un relent de viande avarié mélangé avec un fumet de pilules passées date. Bref, Monsieur Armand avait bien hâte de quitter cet endroit lugubre.

Il s’inquiétait pour Solange, sa femme depuis une éternité. Âgée de 78 ans, la pauvre ne parlait plus et ne se déplacait qu’en chaise roulante. Elle le regardait toujours avec des yeux de truite fraîchement sortie d’une swompe.

Il y eut un bruit et Monsieur Armand leva les yeux pour voir le Docteur Bernier sortir de la pièce voisine en essayant ses verres poussiéreux. Le doc renifla et releva son pantalon qui ne cessait de descendre sous son nombril.

« Armand. Je n’ai pas des bonnes nouvelles pour toi, mon vieux » dit-il enfin en s’asseyant.

« Ce n’est pas si grave que ça, hein? Tu veux me jouer une bonne blague comme dans le temps, hein? »

Saleté de rhume qui s’accrochait.

« Écoute, Armand. Écoute-moi bien, je ne le répéterai pas cent fois… »

« Tu n’as pas à jouer au papa avec moi, je… »

« Armand, ta femme est morte. »

« Morte? Voyons, ça ne se peut pas… »

« Depuis au moins une semaine… »

Armand ferma la bouche brusquement et ses dentiers claquèrent.

« Ah, ça doit être ça l’odeur. Je la trouvais froide, aussi… »

« Armand, je… »

Le vieil homme se leva en tendant la main puis se ravisa en entendant le docteur renifler encore une fois.

« Tu soigneras ton rhume, Gérard-Marie. C’est pas bien un docteur qui donne le rhume à ses patients. Je vais la ramener chez nous, si tu le permets. Je vais aller la coucher. Elle doit être fatiguée. »

Armand marcha lentement vers la porte qui le séparait de sa femme. Puis, il oublia aussi où il était et pourquoi une larme chaude lui chatouillait la joue droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.