Max et la fourmi

« Eh, psst, you-hou! » fait une petite voix presque perdue dans le brouhaha du quotidien.

Max ne sourcille pas. Il sommeille. Pour lui, le klaxon des voitures, les sirènes au loin, le vrombissement des camions de vidanges et le cri des enfants qui jouent sont une mélodie, un concerto impromptu dans la folie de ce monde. Plutôt que de se battre contre les bruits, il essaie de s’y fondre, de faire corps avec eux. Or, rien n’est plus difficile. Voilà deux ans qu’il prend le temps d’écouter le monde. Le silence lui donne maintenant le vertige. Passer une nuit dans un chalet lui donne des idées suicidaires. Il a trouvé un appartement tout meublé au coin du Grand Boulevard et de l’avenue Principale, là où transigent les camions vers le Sud, les autobus chargés de touristes vers le Nord et le flot incessant, matin et soir, des travailleurs vers le ou sortant du Centre-Ville. Ici, on ne compte pas les décibels. On les entend et on soupire de cette insalubruité polluante.

« Tu es sourd ou quoi? Allô? Il y a quelqu’un dans ce cervelet? » dit encore le murmure faiblard.

Max note un changement dans la masse de bruits. Il ouvre un œil. Il voit la fourmi immobile devant lui, sur une tablette, à la hauteur de ses yeux.

« Bonjour » dit-il en se redressant et en approchant son regard.

« Ah, bien, il était temps. Tu fais quoi là, vieille croûte? Tu relaxes? Tu dors? Tu ne trouves pas qu’il y a assez de choses à faire que d’écouter les bruits? » demande la fourmi, poussant ses minuscules mandibules au maximum.

« Tu ne fais pas beaucoup de bruit, toi, ma petite! » dit Max en l’écrasant du pouce droit.

Il n’entend pas l’ultime hurlement de mort que pousse le pauvre insecte mais un chuintement sinistre prend de l’ampleur dans ses deux oreilles. Bientôt il n’a plus que ce bruit fade mais virulent qui lui drille le cerveau. Max est maintenant sourd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.