Popcorn dans un bled dingue

Pourquoi faut-il qu’on m’haïsse?
Ou mieux encore qu’on m’épie?
D’accord, je me suis éclaté aux quatre vents
J’ai ri dans ma barbe
Mais là, je ris jaune
Tout a pété dans un pop hululaire
Je suis enfoncé dur dans le beurre mou
Et tout soufflé, mon esprit se caramélise
Mes doigts échappent l’essence sans sel
Dans la surabondance de l’inutile
De pensées salées, je suis passé au salace
Je me suis fait tout un cinéma
Je me sens radicule, graine de rien
Replié dans mon enveloppe virtuelle
Portant en moi le germe de l’autodestruction
Mais je me tais, sur le champ
Vert de rage, j’avale d’emblée ma pilule
Et j’attends de mûrir encore, comme toujours
Assis tranquillement dans ce bled dingue
Qu’est ma tête trop cultivée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + dix-neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.