Si

Si les papillons avaient des plumes
Ils enlèveraient de mon coeur cette enclume
Si le soleil avait des mains
Il m’indiquerait le droit chemin

Si ton regard pouvait tisser
Mon coeur il saurait capturer
Si ton parfum devant moi venait danser
Une nuit je ne ferais que t’aimer

Si un sourire arrivait à me toucher
De mon corps je me laisserais caresser
Si une pensée disait le monde
Sans crier je nagerais dans l’onde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.