Soif de vivre

Soif de vivre
Boire de cette liberté
Qui rend ivre
Redonne fierté

Désir ardent
De bouger, d’exploser
D’extirper l’impatient
La matière sclérosée

Ne plus finir
Ni clore ou chasser
Le moindre désir
Simplement aimer

Se vautrer dans ses rêves
Pour colmater la douleur
De la mort sans trêve
Qui alimente le malheur

Soif de vivre
Goûter à mon seul amour
Et chasser le givre
De son cœur chaque jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.