La colère des vagues

La mer, éternelle matrice qui attire l’âme, le regard et qui représente l’un des défis de taille de tout peintre amateur. Je me suis bien amusé à peindre ce paysage de violence, inspiré d’une photographie repérée dans un vieux National Geographic.

acrylique sur toile, 2002
14 x 18″ (36 x 46 cm)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 8 =